La Compagnie Affable

La Compagnie Affable rassemble des comédiens autour des grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

Uranus de Claude Berri : la tirade de Watrin (Philippe Noiret)

Uranus Claude Berri Philippe Noiret WatrinTirade magnifique de Watrin (Philippe Noiret) dans Uranus de Claude Berri (1990), que j’ai arrangée ci-dessous en monologue pour homme :

(Watrin regarde par la fenêtre)

Vous voyez, j’habitais, là, au deuxième étage. Le débarquement avait déjà eu lieu, la guerre était presque finie, j’allais revoir mon fils prisonnier en Allemagne. C’était une belle nuit du mois d’août, ma femme Thérèse était chez son amant le receveur des postes, et j’étais bien content. J’étais couché dans mon lit et j’attendais le sommeil en feuilletant un ouvrage de vulgarisation traitant d‘astronomie. J’en étais à Uranus quand la première vague est arrivée… Alors les murs vacillent, les carreaux tombent, la lumière s’éteint ! Un explosion plus proche, plus violente, arrache la maison, déchire les murs de la chambre sous une pluie de pierres et de gravats ! Moi je… Je reste recroquevillé, les deux mains agrippées aux bords du matelas, et puis, la vague passe, s’éloigne… J’entends des hurlements de blessés, et il y a le ciel au-dessus de moi, un beau ciel, profond, plein d’étoiles. J’ai dû m’endormir peu après ou bien m’évanouir… Au matin, à l’aube, des gens m’ont aperçu couché dans mon lit au deuxième étage sur un morceau de plancher que l’explosion avait épargné…

Ma femme, elle, était morte dans les bras du receveur des postes, et, depuis, tous les soirs, tous les soirs, à onze heures et quart, c’est l’heure à laquelle le bombardement avait commencé, je suis saisi d’un affreux vertige, le souvenir de cette lecture m’assaille ! Malheureuse planète, astre sombre roulant aux marches de l’Infini ! Je sens peser en moi la présence réelle d’Uranus ! L’astre sombre et glacé pèse sur tous les points de mon être ! Cette masse écrasante de noir, de négatif, de désespoir, de désolation, d’abandon, comme un mauvais rêve ! Et pourtant quelle réalité ! Et combien fidèle et ponctuelle, tous les soirs à onze heures et quart, le combat recommence ! A travers mon sommeil, toute la nuit, jusqu’à mon réveil, jusqu’à la délivrance du matin. Et quand je rouvre les yeux, je retrouve enfin la Terre, je reviens dans la patrie des fleurs, des rivières et des hommes. Qu’elle est belle la Terre ! Qu’elle est belle avec ses ciels changeants, ses océans bleus, ses continents, ses îles, ses promontoires, et toute la vie, toute la sève qui frémit dans sa ceinture et qui monte dans l’air et la lumière !

Je vous vois sourire, mais, moi, quand mon réveil me délivre, je suis comme le premier homme au matin du monde, dans le premier jardin ! Mon cœur se gonfle d’admiration, de joie, de reconnaissance ! Je pense aux forêts, aux bêtes, aux corolles, aux éléphants ! Aux bons éléphants ! Aux hommes. On ne peut rien penser de plus beau, de plus doux que les hommes. Leurs guerres, leurs camps de concentration, leurs œuvres de justice, moi, je les vois comme des espiègleries, des turbulences… Est-ce qu’ils n’ont pas des chansons pour leurs douleurs, leur égoïsme, leur hypocrisie ? L’égoïsme d’un homme est tout aussi adorable que celui d’un papillon ou d’un écureuil. Rien n’est mauvais dans l’homme.

Voir notre liste complète de textes et de scènes de théâtre ou de cinéma (pour une audition, un casting ou pour l’amour du travail).

Publicités

2 commentaires sur “Uranus de Claude Berri : la tirade de Watrin (Philippe Noiret)

  1. le cinema avec un grand A
    11 février 2016

    Une perle ce film !! Depardieu/Galabru sont exceptionnels :p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 février 2016 par dans Audition, Cinéma, Cours de théâtre, et est taguée , , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :