La Compagnie Affable

La Compagnie Affable partage les grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

Network de Sidney Lumet : Diana persuade Hackett de mettre un vieux fou au JT

Network Sidney Lumet Faye Dunaway Robert Duvall.png

Diana (Faye Dunaway) et Hackett (Robert Duvall) dans Network de Sidney Lumet (1976).

Scène pour une femme et un homme, tirée de l’excellent film Network réalisé par Sidney Lumet. Howard Beale, présentateur emblématique du JT, est viré à cause de son alcoolisme et de ses résultats d’audience en chute libre. Quand il apprend cette nouvelle, il décide d’annoncer son suicide en direct, et dénonce toutes les « conneries » qu’il a dû raconter au JT depuis tant d’années. Surprise : les résultats d’audience remontent après ce coup de folie, ce qui aiguise l’appétit de l’ambitieuse directrice des programmes Diana Christensen. La jeune femme entreprend alors de convaincre Frank Hackett, un des directeurs du Network (groupe qui produit des programmes télé et les  de laisser Beale à l’antenne… Voici le texte de la scène, traduit en français par nos soins :

HACKETT : La chaîne KTNS de Kansas City refuse de diffuser notre JT tant qu’Howard Beale sera devant le prompteur…

Diana Jette les scores d’audience sur le bureau d’Hackett.

DIANA : Est-ce que tu as vu les résultats d’hier soir pour le JT ? 8 à New York, 9 à L.A., et une part d’audience de 27 dans les deux villes. Hier soir, Howard Beale s’est pointé devant la caméra, il a crié le mot « conneries » pendant deux bonnes minutes, et je peux te jurer que l’émission de ce soir va récolter 30% d’audience minimum. Je crois que c’est la chance de notre vie !

HACKETT : Non mais tu plaisantes ! Tu es en train de me dire qu’on devrait laisser ce taré  présenter le JT et crier à tue-tête que les nouvelles sont un ramassis de « conneries » ?

DIANA : Oui, je pense qu’on devrait le laisser présenter le journal ce soir, et le garder chez nous. Est-ce que tu as vu le Times ce matin ? Et le Post ? Toute la presse en parle ! Même avec un million de dollars, on ne s’achète pas une couverture médiatique comme ça ! Frank, cette émission idiote nous a fait gagner 5 points en une nuit ! Et celle de soir, ce sera 15 à coup sûr ! On vient d’augmenter notre audience de vingt ou trente millions de personnes en une seule soirée. La manne qui te tombe toute cuite dans le bec, ça n’arrive qu’une fois dans une vie, et on ne cache pas dessus ! Hier soir, Howard Beale a exprimé ce que chaque Américain ressent : il y a en marre de toutes ces conneries ! C’est la colère du peuple qui parle à travers sa bouche. Je veux cette émission, Frank. Je peux en faire le plus gros carton de toute l’histoire de la télé !

HACKETT : Comment ça, tu veux cette émission ? Je te rappelle que c’est une émission d’informations, et les infos ne dépendent pas de ton département.

DIANA : Pour moi, Howard Beale est un prophète moderne, une figure christique, un Messie magnifique, fulminant contre les hypocrisies de notre temps, un Savonarole de télévision, qui vilipende notre époque du lundi au vendredi. Fais-moi confiance, Frank, cette émission peut battre tous les records ! Et on parle d’une émission qui coûte à peine six dollars ! Une émission à 100 ou 130 000 dollars la minute ! Est-ce tu veux qu’on calcule ensemble ce que rapporterait un programme à 100 000 balles la minute… ? Cette émission-là pourrait sortir tout le réseau de l’ornière ! Et, en plus, on nous la sert sur un plateau d’argent… Sérieusement, Frank, on ne peut pas laisser passer ça !

HACKETT : Laisse-moi y réfléchir.

DIANA : Frank, on ne va demander son avis au Comité là-dessus. Il est 10h20, et il faut que Beale se pointe au studio à 18h30. Il faut jouer vite, on ne peut pas se permettre d’attendre…

HACKETT : Non, mais sans rire, Diana ! On parle de laisser un homme visiblement dérangé prendre la parole sur des chaînes nationales…

Diana acquiesce avec un air euphorique. Hackett réfléchit un instant.

Il faut que je parle au Département Juridique au moins. Et puis à Herb Thackeray, et Joe Donnelly aussi, et puis au Conseil de Validation. Et tu sais que je vais me retrouver face-à-face avec M. Ruddy. Alors, autant que j’assure mes arrières, si jamais il se met à me botter le cul. Parce que c’est mon cul qui va se retrouver en première ligne, ici. Allez, je te tiens au courant.

Diana savoure sa victoire dans un grand sourire.

The Network, Sidney Lumet. N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète. Vous pouvez trouver le film sur ce lien : 

 
The Network – Sidney Lumet 


Ci-dessous un extrait vidéo de la scène (en VO), suivi du script original en anglais :

HACKED. (Not bothering to look up.) KTNS Kansas City refuses to carry our network news any more unless Beale is taken off the air —

DIANA. (Drops the sheet of paper on HACKETT’s desk.) Did you see the overnights on the Network News? It has an 8 in New York and a 9 in L.A. and a 27 share in both cities. Last night, Howard Beale went on the air and yelled bullshit for two minutes, and I can tell you right now that tonight’s show will get a 30 share at least. I think we’ve lucked into something.

HACKETT. Oh, for God’s sakes, are you suggesting we put that lunatic back on the air yelling bullshit?

DIANA. Yes, I think we should put Beale back on the air tonight and keep him On. Did you see the Times this morning? Did you see the News? We’ve got press coverage on this you couldn’t buy for a million dollars. Frank, that dumb show jumped five rating points in one night! Tonight’s show has got to be at least fifteen! We just increased our audience by twenty or thirty million people in one night. You’re not going to get something like this dumped in your lap for the rest of your days, and you just can’t piss it away! Howard Beale got up there last night and said what every American feels — that he’s tired of all the bullshit. He’s articulating the popular rage. I want that show, Frank. I can turn that show into the biggest smash in television.

HACKETT. What do you mean, you want that show? It’s a news show. It’s not your department.

DIANA. I see Howard Beale as a latter-day prophet, a magnificent messianic figure, inveighing against the hypocrisies of our times, a strip Savonarola, Monday through Friday. I tell you, Frank, that could just go through the roof. And I’m talking about a six dollar cost per thousand show! I’m talking about a hundred, a hundred thirty thousand dollar minutes! Do you want to figure out the revenues of a strip show that sells for a hundred thousand bucks a minute? One show like that could pull this whole network right out of the hole! Now, Frank, it’s being handed to us on a plate; let’s not blow it!

HACKETT. Let me think it over.

DIANA. Frank, let’s not go to committee about this. It’s twenty after ten, and we want Beale in that studio by half-past six. We don’t want to lose the momentum —

HACKETT. For God’s sakes, Diana, we’re talking about putting a manifestly irresponsible man on national television — (Diana nods, Hacketts is silent for a moment) I’d like to talk to Legal Affairs at least. And Herb Thackeray and certainly Joe Donnelly and Standards and Practices. And you know I’m going to be eyeball to eyeball with Mr. Ruddy on this. If I’m going to the mat with Ruddy, I want to make sure of some of my ground. I’m the one whose ass is going on the line. I’ll get back to you, Diana. (Diana smiles victoriously)

Voir notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition ou pour le plaisir)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :