La Compagnie Affable

La Compagnie Affable rassemble des comédiens autour des grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

Oncle Vania de Tchekhov : monologue de Voïnitski

Vanya 42nd Street Louis Malle Wallace Shawn Julianne Moore

Wallace Shawn (Vania) et Julianne Moore (Elena) dans Vanya on 42nd Street de Louis Malle

Voici un monologue pour homme extrait d’Oncle Vania de TchekhovVoïnitski (Vania) est amoureux d’Elena Andreievna et celle-ci refuse ses avances. Plein de regrets, il s’en prend alors au mari d’Elena, le vieux Professeur Sérébriakov.

VOÏNITSKI, seul. – Elle est partie… (Une pause.) Il y a dix ans que je l’ai rencontrée chez ma sœur défunte ; elle avait alors dix-sept ans et moi trente-sept. Pourquoi ne suis-je pas, alors, devenu amoureux d’elle et n’ai-je pas demandé sa main ? C’était si possible ! Elle serait maintenant ma femme… L’orage nous aurait réveillés tous les deux. Elle aurait eu peur du tonnerre et, la tenant dans mes bras, j’aurais murmuré : « N’aie pas peur, je suis là. » Pensées merveilleuses ! Comme c’est bien ! J’en ris même… mais, mon Dieu, mes idées se brouillent dans ma tête… Pourquoi suis-je vieux ? Pourquoi ne me comprend-elle pas ? Sa rhétorique est une morale paresseuse ; ce sont des pensées absurdes, paresseuses, sur la fin du monde ; tout cela m’est profondément odieux. (Une pause.) Ah ! comme je me suis trompé ! J’ai adoré ce professeur, ce pitoyable goutteux, et j’ai travaillé pour lui comme un bœuf. Sonia et moi avons tiré de cette terre ses derniers sucs. Nous avons vendu, comme des exploiteurs, du beurre, des pois, du fromage blanc. Nous ne mangions pas à notre faim, pour amasser par demi-kopecks et kopecks, des milliers de roubles, que nous lui envoyions. J’étais fier de lui et de sa science. Je vivais et je respirais par lui. Tout ce qu’il écrivait et prononçait, je le trouvais génial… Mon Dieu ! et maintenant ? Le voilà à la retraite, et on voit le total de sa vie. Il ne laisse pas une seule page de bon travail. Il est complètement inconnu. Il n’est rien. Une bulle de savon ! Je me suis trompé… je le vois. Je me suis bêtement trompé…

Oncle Vania d’Anton Tchekhov, Acte II. N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète. Vous pouvez trouver le livre sur ce lien : Oncle Vania

Voir notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition ou pour le plaisir)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 mars 2017 par dans Audition, Cours de théâtre, Théâtre, et est taguée , , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :